Soigner mon burn-out d’ici un an : Mon défi

soigner-burn-out
Forme2 commentaires sur Soigner mon burn-out d’ici un an : Mon défi

Soigner mon burn-out d’ici un an : Mon défi

Soigner un burn out. Voilà le défi que je compte bien relever. Mais d’abord, je vais vous raconter mon histoire.

Je m’appelle Audrey. J’ai 37 ans. J’avais une vie qu’on pouvait qualifier de parfaite : un gentil mari, deux beaux enfants, un job en CDI dans la communication, une famille, des amis, un appart sympa. Bref, une vie simple mais heureuse. Et un jour, sans que je ne l’ai vraiment vu venir : Crac. Tout s’est effondré.

« Invalide? Moi? Mais j’étais hyperactive. Comment j’en suis arrivé là?

Mon corps, ma tête, tout a lâché du jour au lendemain. C’est comme si on avait appuyé sur le bouton « stop » d’une machine. Je venais de faire un burn-out extrêmement violent.

Je ne pouvais plus réagir. J’ai essayé pourtant. Au début, je n’ai pas accepté mon état alors j’ai fait ce que je savais faire de mieux : lutter encore plus fort pour conserver cette vie que j’avais mis tant d’années à créer. Mais, j avais beau me battre, me débattre. Rien n’y faisait. J’étais impuissante. Plus j’essayais, plus les choses autour de moi s’effondraient encore plus violemment. Plus je luttais, plus je descendais et mon état s’aggravait. Ma vie s’écroulait devant moi. Je devenais le témoin passif d’un naufrage, de mon naufrage, clouée dans mon lit à pleurer. Totalement incapable de réagir.

Etape 1 pour Soigner un burn out : Comprendre

soigner-burn-out-depression
Ma vie s’écroulait et moi avec

Un burn out est en fait un message de notre corps

Mais j’ai réalisé une chose. Une chose essentielle. Là où je pensais que mon corps m’avait abandonnée – je lui en ai voulu longtemps pour ça – Je te fais un mea culpa mon petit corps 🙂 – en fait, il m’a fait le plus beau cadeau : il m’a sauvée.

Je n’étais enfermée dans une vie qui n’était pas vraiment la mienne. Je cochais simplement les cases de ce qu’on attendait de moi.

Quand je dis « on », je pense à la Société, aux livres, aux amis, à la famille, et surtout aux représentations qu’on se fait soi-même d’une vie soi-disant idéale. Mais en fait, avec du recul, je crois que cette vie ne me correspondait plus, me blessait même. J’avais perdu le sens même de mon existence.

Je m’étais éloignée de celle que j’étais réellement au fond de moi.

En fait, je crois que mon corps s’est arrêté avant que je ne tombe définitivement, sans possibilité de retour en arrière. Aujourd’hui, je le remercie de m’avoir sauvée de moi-même. et j’essaie de reconstruire pièce par pièce le puzzle de ma vie, mais en différent.

Ensuite il faut accepter…

Mais comment fait on pour soigner un burn out ? Dans un premier temps, il faut accepter l’idée d’être malade : le Burn-out est une vraie maladie. J’ai mis beaucoup de temps à le concevoir, à l’accepter.

Ensuite, on suit les recommandations des médecins : on se repose, on prend des traitements chimiques à base d’antidépresseurs et autres anxiolytiques. Ils ont pour méritent de moins faire pleurer. Mais mon énergie, elle, ne revenait toujours pas. Je me levais, me préparais, accompagnais les enfants à l’école et me recouchais car j’étais déjà épuisée. Il était seulement 9h du matin. J’ai vécu cette vie pendant des mois.

Puis à un moment, vous êtes convoquée à la Sécurité Sociale. C’est la deuxième fois. On vous dit que cela fait 18 mois que vous êtes arrêtée. Et qu’il ne vous reste – au maximum – plus que 18 mois pour arriver à guérir. Après, vous serez retirée des listes et il faudra faire un dossier d’invalidité.

« Invalide? Moi? Mais j’étais hyperactive. Comment j’en suis arrivé là?

Cela a été très violent à entendre. Je venais de réaliser que cela faisait des mois qu’aucune amélioration dans mon état n’avait lieu. La moindre avancée se soldait systématiquement par deux pas en arrière. Alors que faire ?

Perdre pour gagner, souffrir pour comprendre, tomber pour grandir

Ligeor nsongola – boxeur

Etape 2 : Emprunter des chemins inconnus

soigner-burn-out-long-chemin
Le chemin de la guérison est long, ardu et peut faire peur

Lorsque vous êtes au bord du gouffre, et que personne ne vous comprend, il vous faut trouver d’autres solutions

Lorsque vous êtes au bord du gouffre, que dans votre entourage, personne ne vous comprend : « mais pourquoi elle ne guérit toujours pas ? », que vous n’osez même plus répondre aux textos des proches qui prennent de vos nouvelles (car non, ça ne pas toujours pas), que vous sentez même votre médecin désarmé face à cette situation… alors il vous faut trouver d’autres solutions.

Emprunter des chemins dans lesquels vous ne vous êtes jamais aventurés. Et qui font peur. Mais tout au fond de moi, j’entendais une petite voix qui me poussait à avancer, à y aller malgré mes angoisses.

La chute n’est pas l’échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé

bouddha

C’est ainsi, que depuis des mois, je livre une autre bataille : plus celle de conserver ma vie. Elle s’est déjà effondrée. Celle de guérir, et pour cela, chercher d’autres idées, d’autres chemins. J’ai rencontré plusieurs thérapeutes, chacun avec des approches différentes et complémentaires. Ils ont apporté des pierres à mon édifice. M’ont aidée et m’aide encore à creuser des zones d’ombre qui brûlent en moi, comme jamais je n’aurais pensé que cela soit possible. Cela réveille des peurs, des angoisses profondes en moi mais nécessaires à ma guérison.

L’acception, le lâcher prise, et tellement d’autres concepts font aussi partie du voyage.

Etape 3 pour soigner un burn out : De nouveaux apprentissages

Je lis aussi des tonnes de bouquins sur tous le sujets concernant l’humain : développement personnel, nutrition, santé, psychologie, sciences traditionnelles, spiritualité, isothérisme… d’auteurs Français et Internationaux. Au début je mettais des jours pour lire seulement quelques pages. Mon cerveau décrochait au bout de 5 minutes et n’arrivait plus à comprendre ce que ma tête lisait. Aujourd’hui ça va beaucoup mieux, même si je suis encore loin des « capacités normales ».

J’ai aussi suivi de nombreuses conférences et formations en ligne. Lu des témoignages, échanger avec des experts et de nombreuses personnes vivant les mêmes épreuves. J’ai essayé le yoga, le qi gong, la méditation, la sophrologie, la relaxation, l’art thérapie… J’ai consulté des énergéticiens, magnétiseurs, maîtres reiki, des voyants,… Je me suis intéressée aux principes de la médecine traditionnelle chinoise. Je consulte actuellement une praticienne de cette médecine qui fait de l’acuponcture (moi qui déteste les aiguilles ^^). J’ai testé des dizaines de compléments alimentaires, l’homéopathie, les huiles essentielles. Je me suis penchée également sur la nutrition. Car notre alimentation est notre première source d’énergie. J’ai ainsi revu mon alimentation et je continue de la faire évoluer. Moi qui ne pouvait pas passer une journée sans sucre et chocolat 😉

etincelle-de-vie-guerir
Garder notre coeur ouvert pour guérir

Soigner mon burn out : Le Son du bonheur va m’y aider

Aujourd’hui, je vais mieux, mais si je suis encore loin d’être guérie. Je pleure encore beaucoup. J’ai des difficultés à garder seule mes enfants. Je me sens souvent dépassée ou impuissante dans les actions du quotidien. Mais j’ai fait d’énormes progrès depuis la période la plus sombre de mon burn-out. Mes phases de doutes et d’angoisses sont de moins en moins longues et fréquentes. Alors je reprends espoir. Et je continue à creuser un peu plus chaque jour vers ma quête d’une nouvelle vie simple mais heureuse. Tout au fond de moi je sens une petite étincelle qui me dit que je peux y arriver.

J ai passé ma vie (mon ancienne vie) à essayer d’apporter mon aide aux autres : leurs problèmes de boulot, d’argent, de couple, avec leur mère ^^… Aujourd’hui, c’est moi qu’il faut que j’arrive à aider.

Mais c est dur. Tellement dur. J’avais commencé ce blog il y a quelques années, lorsque je commençais à sentir que notre vie a besoin d’alignement pour nous rendre heureux.
Aujourd’hui, j’ai décidé de reprendre mon blog, mais cette fois-ci avec un challenge à la clef.

Mon défi : Guérir

Mon défi : je me donne un an. Un an pour soigner définitivement mon burn out, trouver un nouvel équilibre, retrouver le bonheur et l’envie de me lever chaque matin. Un an pour être à nouveau heureuse et retrouver ma joie de vivre – car oui, à l’époque, j’avais toujours le sourire – et je compte bien le récupérer 🙂

Mon engagement : faire une publication chaque semaine pour vous partager mes avancées, mes découvertes, mes apprentissages, mes expériences bonnes ou mauvaises… mes coups durs aussi. Bref, tout ce que je vais traverser jusqu’à ma guérison.

C’est une façon pour moi de me challenger, de me dire « oui tu peux y arriver, tu peux le faire, ne lâche pas surtout ».

Un moyen aussi de compiler tout ce chemin et d’en garder une trace. Car on n’oublie souvent ses avancées quand on voit tout le chemin qui reste encore à accomplir. C’est aussi une façon pour moi de me montrer telle que je suis réellement avec mes forces, mais surtout mes faiblesses et de me détacher enfin de cette image de « fille à la vie parfaite » qui ne correspond à rien et me fait tant souffrir.

Et au passage, je me dis que si je peux contribuer à aider d’autres personnes, j’en serai ravie – on ne se refait pas 🙂

renaissance-guerison
Renaitre, en étant plus fort

J’ai conscience que je vais encore tomber, chuter. me blesser.

Le chemin sera long jusqu’à là

Mais je fais la promesse que tant que j’aurais encore un souffle de vie en moi, je me relèverai encore et encore sans jamais perdre de vue mon objectif : SOIGNER mon burn out et retrouver ma joie de vivre.

J’y ai le droit. Chacun d’entre nous y a le droit et mérite sa part de bonheur 🙂

Je vous donne rdv dans un an, pour voir où j’en suis. Pour les plus curieux, vous pouvez venir chaque semaine voir mes apprentissages par le biais de mes publications 🙂

Si vous voulez apporter votre témoignage, laisser des conseils ou si vous avez déjà rencontré ce type de difficultés, n’hésitez pas à le partager dans les commentaires ou à m’envoyer un mail. Je me ferai un plaisir de vous répondre. 🙂

A bientôt.

Retrouvez ici qui je suis

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à la partager :)

2 thoughts on “Soigner mon burn-out d’ici un an : Mon défi

  1. Clarisse dit :

    Je viens de lire ton article. Je le trouve magnifique et surtout authentique.
    Je te souhaite de réaliser ton défi.
    Je regarderai un petit peu chaque semaine tes avancées.
    Bon courage !!
    Il n’y a pas de mauvaises routes mais uniquement de mauvaises destinations.
    La tienne est la plus belle alors même si parfois le chemin est long, tortueux ou vallonné, garde toujours en tête ta destination…
    Bisous ma belle et courage on est avec toi !!

    1. Merci beaucoup pour ton message Clarisse 🙂 Il me touche sincèrement. Tu sais, j’ai pleuré en écrivant cet article. Mais c’était de bonnes larmes, celles qui permettent de se libérer. Merci aussi pour tes encouragements et ton soutien 🙂 A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top