Séparation des parents : Mode d’emploi

separation-parents
Couple - Famille2 commentaires sur Séparation des parents : Mode d’emploi

Séparation des parents : Mode d’emploi

La séparation des parents est une étape difficile et douloureuse à franchir, pour l’ensemble des membres d’une famille qui la traverse. En quoi est-ce si compliqué ? Comment réussir au mieux à gérer cette séparation avec vos enfants, petits ou ados ? Retrouvez tous mes conseils dans cet article.

Séparation des parents : pourquoi est-ce si difficile ?

Accepter une réalité

separation-parents-rupture

La décision est prise : Vous vous séparez de votre conjoint – femme – mari. Déjà, il faut réussir à intégrer cette réalité pour soi-même – Retrouvez ici mon article sur comment gérer au mieux sa séparation de couple.

Une rupture n’est jamais simple. On a été heureux, et puis un jour on se retourne. Et sans comprendre pourquoi, tout s’est écroulé. Il faut déjà encaisser sa propre peine et ses démons, dus à la fin de son couple. Mais, en plus de son divorce ou de sa séparation, il faut affronter l’annonce aux enfants.

Que nous ayons des bébés, enfants ou ados à la maison, il est toujours très difficile de briser le rêve, le schéma idéal de la famille heureuse : papa – maman – les enfants – le chien – tous dans la même maison.

Oui mais voilà, des fois le foyer éclate et avec lui nos projections.

Et là, se pointe sournoisement mais sûrement notre ennemi numéro : La culpabilité.

Séparation parents : pourquoi on culpabilise ?

separation-parents-tristesse

En tant que parents, la séparation est très compliquée. Nous culpabilisons pour notre la fin de notre histoire mais aussi pour nos enfants : « quelle image je vais leur donner du couple? » , « Vont-ils avoir des relations amoureuses stables plus tard? », « vont ils en garder des séquelles ? »,

Les questions, craintes et doutes sont nombreux.

Une étude vient d’ailleurs de montrer que les éventuelles conséquences négatives sur l’avenir des enfants après une séparation peuvent être bien réelles, si la séparation entre les parents a été difficile à vivre pour les enfants.

D’où l’importance d’accorder une attention particulière à la manière de gérer la séparation entre les parents.

Comment ne pas culpabiliser ?

Tout d’abord, il faut prendre conscience que si vous vous séparez, c’est que la rupture était inévitable.

Aucun parent, ne prend la décision d’une séparation à la légère. Vous avez essayé à plusieurs reprises de sauver votre couple et votre famille. Mais des fois c’est impossible. Acceptez-le.

Aussi, il y a fort à parier qu’il existait des tensions et problèmes au sein de votre couple. Les enfants ont comme des antennes. Malgré vos efforts pour le cacher, ils ressentent toutes les émotions et les souffrances de leur parents. Peut-être vous est il même arrivé de vous disputer devant vos enfants ?

Il n’est pas sain pour eux de vivre dans cet environnement où l’on fait semblant que tout va bien alors que ce n’est plus le cas. Aussi, déculpabilisez.

Au contraire, montrez à vos enfants qu’une autre vie saine, épanouie, et heureuse est possible.

Les conseils pour une séparation sereine pour les enfants

# 1 – On est parents à vie

separation-parents-nouvelle-vie-oui

Lors d’une séparation, les parents – même séparés – doivent le plus possible rassurer leur enfants sur leur amour inconditionnel.

Leur amour vis-à-vis de leurs enfants est lié à leur condition de parents et non au statut de leur couple.

Le couple amoureux se séparent, mais les deux restent parents de leur enfants à vie.

Il est bien important de faire saisir cette nuance à l’enfant pour éviter toute peur liée au sentiment d’abandon.

Il peut être d’ailleurs aidant de dire aux enfants que « prénom du papa » et « prénom de la maman » se séparent. Plutôt que « papa et maman se séparent ». Car non, nous restons tous les deux parents à vie de nos progénitures 🙂 Il est important que nos enfants le comprennent.

# 2 – Séparation des parents : annoncez-le simplement

Selon l’entente entre les parents, l’idéal est d’annoncer la séparation, d’une voix commune, ensemble.

Cela vous permettra de rassurer les enfants, de rester cohérent sur le discours à tenir, et d’assurer un maximum de sécurité à vos enfants, durant cette épreuve.

Ensuite, ne donnez pas trop de détails sur les raisons de votre séparation. Utilisez des mots simples. Un « on ne s’aime plus. On n’est plus heureux ensemble » suffisent amplement. Ceci est une histoire d’adulte et ne regarde pas vos enfants. Bien évidemment, vous pouvez adapter selon l’âge et le degré de maturité de vos enfants.

Il est primordial d’insister sur le fait que la séparation est uniquement dû à la relation entre les parents qui ne s’entendent plus assez pour vivre ensemble, mais n’est en aucun cas la faute des enfants. En effet, les enfants se sentent souvent responsables de la séparation de leurs parents.

Concentrez ensuite l’échange sur ce qui préoccupe l’enfant.

Il s’agit de la nouvelle organisation à venir.

Cela inclut : le partage de garde, la répartition des vacances et weekend, son futur lieu d’habitation ainsi que sa chambre…

Attention, les petits ont une mauvaise perception des durées. Utilisez des agendas, ou calendriers pour leur faciliter la compréhension.

# 3 – Etre attentif et présent

separation-parents-bienveillance

Passée l’épreuve de l’annonce de la séparation, les parents doivent rester vigilants à tous les changements ou modifications de comportements de leurs enfants. Vous pouvez aussi vous appuyer de l’école, nounou ou crèche pour cela.

Vos enfants vont sûrement avoir besoin d’être rassurés le plus possible dans les semaines à venir.

Sécurisez-les au maximum. Répondez à leurs questions.

Soyez à l’écoute. Essayez aussi d’être attentif à leur état émotionnel. Ou les faire parler sur ce qu’il ressentent, leurs émotions.

S’ils vous le demandent, n’ayez pas peur de dire que vous aussi vous êtes tristes – et oui, vous êtes aussi humain 😉

En revanche, vos enfants ne sont en aucun cas vos confidents.

Ils restent des enfants et vous devez préserver leur innocence. De plus, vous ne devez pas abîmer l’image qu’ils ont de leur père ou de leur mère. C’est peut être un mauvais mari ou mauvaise femme mais reste peut être un bon père ou une bonne mère.

Si vous sentez que la séparation est trop dure à gérer – pleurs incessants, cris, nombreux réveils nocturnes, anxiété, somatisation. n’hésitez pas à faire appel à un spécialiste pour vos enfants

# 4 – Apprenez à vivre une nouvelle vie, tout simplement

parents

Il est important d’offrir le plus rapidement possible un nouveau cadre de vie rassurant pour vos enfants. L’un des deux devra forcément déménager. Faites en sorte que cette étape ne s’éternise pas.

Ensuite, vivez normalement. Créez vous de nouvelles routines et habitudes qui rythmeront la nouvelle vie de famille.

Ayez une organisation claire avec votre « ex » sur le partage de la garde. Les enfants ont besoin de repères et encore plus en période de bouleversements.

En revanche, n’hésitez pas à faire preuve de souplesse pour faciliter la vie de chacun.

Enfin, résistez à la tentation de faire des « surenchères » pour compenser l’absence du papa ou de la maman. Pas de cadeaux ou sorties à outrance.

Pour l’équilibre des enfants, il faut reprendre « une vie normale » au plus vite et profitez de moments en famille, tout simplement.

# 5 – Gardez de bons rapports avec votre ex

Dans cette épreuve difficile, restez solidaires et respectueux vis-à-vis de votre « ex ».

Si vous ne le faites pas pour vous ou pour lui, faites le au moins pour l’équilibre de vos enfants. Ne passez pas votre temps à le/la critiquer. Vous blesseriez votre enfant inutilement.

Il est très important de communiquer régulièrement et de garder le lien pour l’intérêt de l’enfant.

Un peu comme vous le feriez avec la nounou pour savoir comment s’est passé le temps chez l’autre : l’école, les activités, les comptes rendu chez le médecin, les éventuels problèmes avec un camarade…

De plus, les transitions d’un foyer à l’autre doivent se faire le plus simplement possible.

Attention, ne tombez pas dans l’excès inverse qui consisterait à passer tous vos temps libres avec votre « ex ». Vous risquerez de semer la confusion dans l’esprit de vos enfants. Ils ne comprendraient plus pourquoi vous êtes séparés et espéreraient que vous vous remettiez ensemble. De plus, les choses pourraient se compliquer d’avantage le jour où l’un des deux refera sa vie et que les beaux-pères ou belles-mères feront leur apparition.

# 6 – Séparation parents : ne vous isolez pas

soutien

N’hésitez pas à vous appuyer de votre entourage pour vous aider dans cette épreuve difficile. Vos parents ou ex-beaux-parents peuvent rester des aides précieuses en cette période de divorce.

De plus, ils constituent un repère stable pour les enfants : avec eux, rien n’a changé 😉

Assurez-vous qu’ils fassent preuve d’un discours rassurant face à ce changement de vie. Ils peuvent être de vrais alliés.

Ils peuvent aussi vous permettre d’être une oreille attentive pour vos enfants, en ayant une position plus neutre.

Lectures utiles pour vous aider en cas de séparation de parents

livres-enfants

Plusieurs livres expliquent très bien la séparation des parents aux enfants.

Cela peut aussi vous aider à lancer la discussion avec votre enfant si vous avez du mal à aborder le sujet avec lui.

Selon leur âge et les circonstances, vous pouvez faire votre choix. Voici une sélection que je vous propose :

Séparation des parents, ce qu’il faut retenir

La culpabilité est votre principal ennemi en cas de séparation avec votre « ex ». C’est un sentiment courant mais qu’il ne faut pas laisser vous envahir.

nouvelle-vie

Sécurisez au maximum vos enfants : expliquez leur la situation avec des mots simples. Prenez le temps de bien leur expliquer les conséquences de cette décision pour eux : nouveau foyer, déménagement, garde partagée…

Entourer au maximum vos enfants. Ils doivent se sentir aimés en toutes circonstances. C’est le fondement, le socle de leur bien-être futur.

Ne dénigrez pas votre « ex » : pas d’insulte en parlant de son ancien conjoint, pas de conflit ouvert devant les enfants. Instaurer un dialogue continu et de confiance en qui qui concerne la vie des enfants.

N’hésitez pas à vous faire aider par vos proches (grands parents… ) et même d’un psy si besoin. Une thérapie familiale peut des fois être utile.

Aucun parent ne souhaite se séparer lorsqu’il décide de fonder une famille. Cela fait partie des épreuves de la vie.

Mais comme toutes épreuves, la manière de la vivre – et à plus forte raison avec des enfants, feront toute la différence. Et n’oubliez pas que les enfants ont un fort pouvoir d’adaptation. Souvent plus que leurs parents 😉

J’espère que mes recommandations vous seront utiles. Je vous souhaite beaucoup de courage dans cette étape. N’hésitez pas à laisser vos commentaires ci-dessous.

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à la partager :)

2 thoughts on “Séparation des parents : Mode d’emploi

  1. rmibonnet dit :

    La séparation peut être un vrai déchirement pour un enfant. Mais s’il garde un contact régulier avec ses parents, il aura plus de chances de bien grandir 😉

    1. Merci pour ton commentaire Rémi 🙂 C’est tout à fait ça. Il est primordial que l’enfant garde un contact apaisé et régulier avec ses deux parents pour bien grandir.
      Au plaisir de te revoir sur le site,
      Amicalement,
      Audrey

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top