Séparation couple : Comment gérer au mieux ?

separation-couple
Couple - FamilleLeave a Comment on Séparation couple : Comment gérer au mieux ?

Séparation couple : Comment gérer au mieux ?

Quelque que soit votre relation de départ – mariage, pacs, concubinage… la séparation de son couple est toujours une étape douloureuse et compliquée à vivre.

La décision est prise : votre couple se sépare. C’est terminé.

Face à cette réalité, nous avons l’impression que le monde s’écroule autour de nous, que notre vie n’a plus de sens. Les larmes deviennent notre quotidien, la fatigue s’installe et finissent par nous épuiser.

Notre « ex » devient un ennemi à abattre. Il n’est pas rare, qu’une rupture entraîne chez certaines personnes, une profonde remise en question. Certains peuvent même déclarer une déprime ou même une dépression – face à une des pires périodes de notre existence.


Dans cet article, nous allons essayer d’en comprendre les causes mais aussi les conseils pour arriver à se reconstruire.

Séparation de couple : comprendre pourquoi est-ce si difficile à vivre

separation-couple-perdu

Un choc émotionnel et physique

Lors d’une rupture, nous nous sentons anéanti, blessé, trahi, parfois même humilié. La douleur est intense. Cela fait mal, si mal. On a l’impression que le destin, la terre entière est contre nous.

Une séparation de couple est un vrai bouleversement. Cela implique toujours une avalanche d’émotions : colère, tristesse, peur. Et c’est bien normal.

Tout notre corps est en alerte émotionnel maximal.

Notre cerveau s’affole. Il est confronté à une situation nouvelle, inconnue, souvent brutale. Il ne sait pas la gérer.

Une séparation peut être apparentée à un vrai deuil.

A noter qu’il est scientifiquement prouvé que la douleur purement physique « ressentie » est réelle et aussi violente qu’une vraie blessure.

Que cela soit le poignard au fond de son coeur, le noeud dans son ventre ou sa gorge, il existe de vrais symptômes ressentis au vue du chagrin traversé.

separation-couple-emotion

La vision de la séparation du couple

Notre société érige encore trop souvent le couple et le modèle familial traditionnel comme un objectif à atteindre. Papa, maman, les enfants, tous dans la même maison.

En sortant du shcéma classique, le regard des autres peut être difficile à porter.

« Que vont penser la famille ? les amis ?les collègues de travail? les voisins ? », sont les questions que nous nous posons souvent.

Des fois, nous pouvoir avoir l’impression de devoir se justifier : « pourquoi vous vous séparer? vous étiez un si joli couple », « et vous avez pensé aux enfants »? Bah non, on est des parents indignes 😉 Par pitié, même si c’est souvent de la bienveillance envers les enfants, ne rajouter pas plus de culpabilité sur le dos des parents.

La fin d’une relation peut être vécu comme un véritable échec personnel.

Un sentiment de honte peut même parfois nous envahir. La peur d’être jugé, d’avoir échoué, d’être rejeté ou incompris du reste du groupe… Il y a en effet une puissante symbolique autour de la notion du couple.

Or, une rupture demande, au contraire, beaucoup de courage aux deux ex-conjoints.


La fin d’une vie commune

Certain peuvent voir la fin de la vie à deux et le départ de l’autre comme une libération.

Mais pour beaucoup, la solitude s’apparente à une épreuve difficile à vivre.

En effet, la fin d’un couple, rime avec l’absence de l’autre avec par conséquence : dormir seul, se lever seul le matin…

En plus du quotidien, il faut désormais prendre toutes nos futures décisions seul là où on avait pour habitude d’en discuter avec son conjoint.

La transition peut s’avérer parfois difficile à vivre. On se sent fragile, vulnérable, perdu.

L’autre nous manque, mais aussi tout ce que nous avions pour habitude de partager avec lui : son soutien, son sourire, son épaule pour pleurer, ses conseils… D’après les psychologues, c’est totalement normal. Il s’agit là d’une perte de repères. Nous avons besoin de temps pour reprendre confiance en nous.

Une difficulté matérielle, logistique et organisationnelle

En plus de la peine engendrée qu’il faut arriver à gérer, une autre réalité s’impose souvent rapidement à nous. Ce sont toutes les difficultés d’ordre financières et logistiques. Des questions du type « qui garde la résidence principale ? comment on va séparer les meubles? » On peut aussi en venir à se disputer pour des cuillères.

Des fois, nous sommes obligés de cohabiter ensemble quelques temps le temps de se retourner. A noter que les psys déconseillent que cette phase s’éternise afin que chacun puisse se reconstruire.

Une séparation peut être si difficile à cicatriser, tant l’attachement et l’amour pour l’autre était grand, que l’on peut avoir l’impression d’être dans un tourbillon. Passé le choc de l’annonce, nous allons voir qu’il existe des solutions pour panser aux mieux ses blessures.

Solutions pour vivre sa séparation de couple le mieux possible

Accepter la situation

Quelque soit les causes de la rupture, ou celui qui en est à l’initiative, il est primordial d’accepter la séparation.

Cela peut être dur à entendre ou à admettre tant cela peut bouleverser des choses en nous, mais c’est FINI.

Plus vite nous prenons conscience de ce nouveau statut, plus le travail de deuil de la séparation peut être amorcé.

C’est à cette condition que l’on va pouvoir se projeter vers un nouvel avenir.

Accepter ses émotions : accepter d’avoir mal

separation-couple-douleur

Pour arrêter la violence des émotions qui nous assaille, la tentation d’enfouir nos émotions peut être grande. C’est une erreur.

Il est important, lors d’un divorce ou d’une séparation de couple d’accueillir ses sentiments et émotions.

Il faut apprendre à les laisser nous traverser.

Notre corps – et notre esprit 😉 a besoin de se sentir, de ressentir les choses pour pouvoir mieux les accepter et passer à l’étape suivante quand il sera prêt.

Si cette étape est sautée, le risque est de ne jamais vraiment réussir à s’apaiser et de voir tout ressortir des années après.

Savoir s’entourer de ses proches

En période difficile, nous pouvons avoir tendance à nous replier sur nous-même, voire à nous isoler.

Or, il est important de garder un lien social avec sa famille et ses amis pour nous aider à traverser cette crise – même s’il faut se forcer un peu…

Parmi votre entourage, vous serez peut être déçu de la réaction de certaines personnes pas assez soutenantes à votre goût. En revanche, vous pourrez aussi avoir d’agréables surprises et vous sentir compris ou épauler par une personne inattendue.

Personnellement j’ai été très étonnée de la bienveillance de ma belle-mère lors de la séparation d’avec mon mari. Elle m’a proposé plusieurs fois de m’héberger afin de me laisser le temps de pouvoir me retrouver.

J’ai d’abord refusé par gêne car je pensais que la situation était bizarre. Au final, cela l’a fait beaucoup de bien car il y avait la juste distance entre nous. Assez pour me sentir à l’aise avec elle, mais sans que je me sente obligée de la rassurer comme j’aurais dû le faire avec mes propres parents.

Eloigner les souvenirs pour un temps

faire-du-tri-apres-separation-couple

Plus la relation a été longue, plus nous avons amassé de souvenirs, photos, objets nous rappelant l’être aimé.

Pour réussir à se reconstruire, il faut éloigner le plus possible tout ce qui vous fait penser à votre ex.

Prenez un grand carton, et mettez dedans tous vos souvenirs. Le but n’est pas d’éliminer ce que vous avez vécu avec votre ex, mais simplement de vous accorder un peu de répit. Ne les jeter pas. Vous pourriez regretter de ne rien avoir gardé une fois la peine passée. Confier le carton à un proche ou mettez le au garage. Vous verrez dans quelques mois ou années si vous souhaitez le conserver ou non.

De la même manière, si vous gardez le logement commun, refaite un peu de déco. Changer les rideaux, les coussins, les cadres. Bougez les meubles de place. Cela vous permettra d’avancer plus facilement vers la guérison.

Essayez aussi de changer de lieux de sortie. Tout ce qui vous fait penser à votre ex doit être mis de côté le plus possible le temps de votre reconstruction.

Pour ma part, les flashs-back étaient tellement nombreux et violents, que j’ai préféré déménager pour m’offrir un nouvel environnement.

Eviter également d’espionner votre ex.

Ses nouvelles fréquentations doivent rester de l’ordre de son jardin secret dont vous ne faites désormais plus partie. Même si les réseaux sociaux nous facilite le travail, la souffrance n’en serait que plus grande.

Résister à la tentation de s’entredéchirer lors de sa séparation de couple

Lors de la séparation de couple, nous pouvons entretenir une communication délétère avec notre « ex ».

Crier au visage de l’autre toute notre déception et notre haine peut être tentant…

Notre inconscient a besoin de trouver un coupable pour justifier notre souffrance et notre désarroi.

Cependant, il faut éviter à tout prix de rester dans cette guerre ouverte trop longtemps. C’est destructeur pour soi et pour l’autre.

separation-couple-douleur

La violence, les insultes, le mépris amèneront forcément l’autre à répliquer sur le même ton. Le risque est de rentrer dans une spirale de conflits incessants alors que votre être a besoin de douceur pour panser ses plaies.

Essayer de privilégier un dialogue constructif, basé sur le respect et l’estime de l’autre pour régler les détails de votre séparation.

Ne pas rejeter tout ce qui a été partagé

Des fois la souffrance est si importante, que nous pouvons avoir tendance à dénigrer tout notre passé, et ne se rappeler que les mauvais souvenirs.

Le risque est de se sentir frustré, déçu d’avoir perdu son temps, « gaspillé ses plus belles années ».

Même si cela peut prendre du temps, il est important de ne pas oublier qu’on a aussi été heureux avec l’autre.

Cela permet d’être en paix avec soi et avec l’autre.

En ayant le cœur plus léger, on s’ouvre à notre nouvelle vie avec plus de sérénité.

Se reconstruire après sa séparation de couple

Pour se reconstruire, il est primordial de prendre soin de soi.

separation-couple-se-recentrer-sur-soi

Pour cela, il est important de se poser pour réfléchir aux opportunités que nous offre cette nouvelle vie de célibat.

Car oui il y en a 😉 même si on ne le voit pas toujours de suite.

Vous avez toujours rêver de jouer de la guitare? Vous mettre au sport de combat ou apprendre l’espagnol ? C’est le moment de vous y mettre.

La sphère artistique (chant, dessin…) est un excellent moyen de faire sortir vos émotions encore enfouies.

Inscrivez vous dans un club ou des associations pour voir du monde et vous créer un nouveau réseau.

Cela vous permettra petit à petit de vous créer de nouveaux souvenir sans votre ex et de vous ouvrir à de nouvelles personnes.

Prenez soin de votre apparence aussi. Faites vous du bien.

Offrez vous un relooking ou une nouvelle coupe chez le coiffeur.

Investissez-vous dans de nouveau projets de voyage, ou professionnels.

En résumé : passer à autre chose et construisez vous une nouvelle vie 🙂

Accepter que cela prenne du temps

Nous avons souvent l’impression que la crise qui nous traverse ne va jamais s’arrêter.

Quelque soit le temps que vous êtes restez en couple, une séparation prend du temps à être surmonter.

Bien évidemment, plus vous avez vécu d’année en commun, construit des choses en commun (appartement, enfants…) plus cela va prendre de temps.

En moyenne, on estime qu’on se remet d’une relation au bout de 12 à 18 mois. Il s’agit bien sûr que de statistiques. Chaque cas est particulier.

Si cette étape s’avère trop longue ou trop dure. Qu’au bout de plusieurs mois, aucune amélioration n’est à constater, voire vous constater une dégradation de la situation, il peut être utile de consulter un thérapeute.

Cela peut aussi être l’occasion de faire une introspection et un bilan personnel.

prendre-du-temps-pour-soi

Se séparer, ce qu’il faut retenir

Il est important de garder à l’esprit qu’une séparation n’est jamais simple, tant au niveau émotionnel, mental, physique, financier ou organisationnel.

Cela bouleverse nos projets, nos habitudes, notre projection de l’avenir. Beaucoup de choses sont à reconstruire, seul.

Un véritable travail de deuil est nécessaire pour réussir à en sortir grandit.

Il existe différents moyens pour traverser cette épreuves :

– accepter que notre histoire soit belle et bien finie pour mieux tourner la page

accueillir le flot d’émotions qui nous renversent

– s’aider de nos proches

Mettre de côté nos souvenirs pour avancer mais sans pour autant renier les bons moments vécus ensemble

résister à la tentation de se venger de son ex partenaire et garder respect et bienveillance vis-à-vis de lui

se projeter dans un nouvel avenir, reprendre confiance en soi, se lancer dans de nouveaux projets afin de s’épanouir de nouveau

– réaliser que cela prenne du temps

Même si cette épreuve reste difficile, elle peut aussi être une formidable occasion de faire un bilan de sa vie et de savoir ce que l’on veut vraiment au fond de nous. Pas en tant que couple mais en tant qu’individu propre. Une psy peut être utile.

Pour résumer, pour surmonter la séparation de son couple, il faut se remettre au centre de sa vie et regarder dès que possible vers l’avenir.

separation-regarder-vers-l-avenir

La semaine prochaine nous verrons comment gérer une séparation si le couple a des enfants

N’hésitez pas à partager cet article ou à laisser en commentaires vos conseils ou votre expérience. Je vous dis à très vite.

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à la partager :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top