Régime qui marche - Régime efficace
Bien-être

Mincir pour de bon… sans régime, ni frustration ;-)

Comment réussir à (enfin!) mincir sans effet yoyo ? Dans ce post, je vous explique comment j’ai perdu du poids sans effort, et comment même après 10 ans et deux grossesses, j’ai réussi à le stabiliser tout en restant zen et heureuse 🙂

Attention, si vous vous attendez à ce que je vous donne des menus drastiques à suivre, des conduites alimentaires difficiles à tenir, des séries d’exercices de musculation à faire… vous risquez d’être déçus 😉 En revanche, si vous souhaitez savoir ce qui a fonctionné – et fonctionne toujours 😉 pour moi…. suivez le guide ! 🙂 

Important : Je ne fais aucunement l’apologie de la minceur. Certaines de mes copines sont rondes et très heureuses ainsi – et c’est tant mieux !! 🙂 

L’important est d’être épanoui et de se sentir bien dans son corps et dans sa tête quelque soit sa morphologie 🙂

Par ailleurs,  je tiens à vous préciser, que je ne suis ni nutritionniste, ni docteur, et que je n’ai aucune connaissance scientifique sur le sujet. Il s’agit simplement de vous partager mon expérience 🙂

Je vous souhaite une agréable lecture 🙂

Les régimes : Un combat contre moi-même

Durant toute mon adolescence, jusqu’au premières années de ma vie d’adulte, j’ai mené une lutte incessante contre mon poids. J’avais un IMC (Indice de Masse Corporelle) “normal”, mais je me trouvais grosse, et passais mon temps à faire des régimes.

J’alternais des périodes où je m’affamais, avec des périodes où je me “laissais aller” et mangeais n’importe quoi … pour, bien entendu, finir par culpabiliser… 

À chaque phase, je grossissais d’avantage. J’ai fait des écarts de plus de 10 kilos. Je détestais mon corps de me faire tant de mal… J’étais dans un cercle infernal et personne de mon entourage ne me comprenait.

La descente aux enfers

Cela a duré des années. J’ai testé toutes sortes de régimes plus ou moins loufoques, plus ou moins restrictifs, … jusqu’au jour où, sortant d’un régime drastique,  j’étais enfin fière de moi ! J’avais atteint le poids (selon moi “idéal”) que je m’étais fixée. Cette fois-là, j’étais bien décidée à ne pas reprendre un gramme et à faire attention à réintroduire chaque aliment progressivement. 

Le problème, c’est qu’au moindre ingrédient supplémentaire avalé, même un simple yaourt, je grossissais immédiatement

En une semaine, j’avais repris plus d’un kilo alors que je continuais à être affamée… J’ai alors été prise de panique : pour avoir ce corps, il fallait se priver en permanence ? J’ai explosé en sanglots. J’étais pétrifiée. Cela faisait des années que j’étais au régime, que je me pesais tous les matins et tous les soirs, que je tenais des courbes de poids, que je contrôlais tout ce que j’absorbais, que je notais dans un carnet tout ce que j’ingurgitais, que je connaissais par coeur le nombre de calories de chaque aliment,… Tout ça pour me condamner à avoir faim toute ma vie ?! Je n’en pouvais plus ! Il fallait que cela cesse. J’étais à bout. Je ne pouvais plus continuer ainsi. J’étais allée trop loin… ma santé mentale était en jeu.

Le bout du tunnel : La fin des régimes !

A partir de ce moment-là, j’ai fait un pacte avec  moi-même, pour enfin être sereine et profiter de la vie !

Ce jour là, j’ai décidé de ne plus JAMAIS faire de régime !! De ne plus jamais surveiller mon poids et mon alimentation. J’avais tout simplement décidé d’arrêter de faire mal à mon corps et à ma tête inutilement !! N’importe si je devenais obèse! Je voulais simplement retrouver une tranquillité d’esprit.

Dans un premier temps, je me suis littéralement “lâchée” : j’ai dévoré tout ce qui me faisait envie et dont je me privais depuis des années (ou que je mangeais en culpabilisant) : j’ai enchaîné glaces, raclettes, fast food, paella, gâteaux, charcuteries, fromages, chocolats, frites maison, resto chinois, choucroute… Je grossissais, mais je m’en fichais!

J’avais décidé d’arrêter de me peser et de me culpabiliser, et enfin de vivre 🙂 !!

Puis, au bout d’un mois ou deux, je me suis aperçue que cette nourriture en quantité astronomique pouvait, des fois, vraiment m’écoeurer. Bizarrement, en arrêtant de suivre des régimes et de culpabiliser, je commençais à percevoir de nouveaux ressentis : je pouvais me sentir “lourde”, avoir mal au ventre, être ballonnée… 

En devenant bienveillante avec moi-même, j’ai redécouvert les sensations naturelles de mon corps

J’ai tout simplement commencé à “entendre” ce que mon corps me disait. Notre corps communique avec nous. 🙂 Bien sûr, il ne va pas nous envoyer un texto 😉 c’est pourquoi, il faut apprendre (car il s’agit bien d’un apprentissage) à interpréter les signes qu’il nous adresse. 

Au début, avant de me servir d’un plat, je me demandais à chaque fois si j’avais vraiment faim, ou si c’était uniquement par gourmandise, pour “m’occuper” puisque j’étais à table, voire pour faire plaisir à la personne qui avait cuisiné….

Débutez, avant un repas, à prêter attention à votre état physique : 

  • Vos ressentis : Avez-vous faim ou non ? à quel degré ? Votre estomac est-il lourd ou léger? Votre ventre est-il tendu ou non ?
  • Vos besoins : Ce dont votre corps (pas votre tête 😉  vous réclame à manger ?

Par exemple, lorsque votre déjeuner familial dominical se finit vers 16h, il y a fort à parier que votre estomac ne vous réclame pas un plat de viande en sauce ou une fondue savoyarde le soir! Il suffit simplement de se diriger vers, ce quoi, notre corps nous envoie. 

Le facteur psychologique

Lorsque l’on entreprend une réappropriation de son corps, la dimension psychologique est à ne surtout pas négliger. 

Souvent, nous mangeons sans en ressentir le besoin pour nous occuper (ennui), compenser un stress important, combler un trop plein de solitude, ou un manque…  

A chacun son histoire et sa construction. Aussi, je vous conseille d’entreprendre, en parallèle de cette reconquête de votre corps, une activité – de préférence en dehors de chez soi (pour s’éloigner des tentations et prendre de nouvelles habitudes 😉 Je vois d’ici votre tête 😉 Je ne parle pas nécessairement d’une activité sportive (même si cela peut faire beaucoup de bien 😉 mais de tout nouvel hobbie qui pourrait vous procurer du plaisir : se balader en pleine nature, lire un livre dans un parc, apprendre un instrument de musique, … Un loisir qui vous rend réellement heureux, rien que d’y penser 😉 

L’idée étant d’associer le réinvestissement de votre corps à un changement de vie positif : une sorte de “remerciement” pour les efforts entrepris.

Deux mois après la mise en place de ces nouvelles habitudes de vie, il ne me restait plus que trois kilos supplémentaires ! Cela a été la dernière fois que je me suis pesée. J’étais enfin libérée d’un poids énorme ! Il ne s’agissait pas uniquement d’un “poids physique”, mais surtout d’un vrai “poids mental” 😉 dont je m’étais détachée : je mangeais comme je (mon corps 😉 le désirais, et je ne faisais plus de régime. 

Mon  corps était devenu mon allié. J’étais bien dans mon corps et je n’ai plus jamais regrossi de ma vie. Ce fût une de mes plus belles victoires 🙂  

Même après mes grossesses, j’ai retrouvé mon poids initial naturellement 🙂

Epilogue

Vous l’aurez compris, je suis – pour en avoir terriblement souffert par le passé – en opposition totale à toute sorte de régime, y compris les “je ne suis pas au régime, je fais juste attention en ce moment…”. 

Un gâteau vous donne envie, mangez-le ! et surtout ne culpabilisez pas ! 

C’est la clef de la réussite ! Si vous écoutez votre corps, au bout de la 2ème part (c’est une moyenne bien sûr – à chacun son estomac ;-), vous n’aurez plus envie de vous servir et vous mangerez certainement moins au prochain repas. Vous mangez plus pendant vos vacances ? En enchaînant barbec – apéro et glaces sur la plage ? Faites-vous plaisir ! 🙂 Vous verrez qu’à la fin des congés, si vous prêtez attention à votre corps, celui-ci aura d’avantages envie d’aliments “légers” pour se “nettoyer”, que de continuer encore sur ce rythme… 

Votre corps est votre meilleur ami 🙂

Il suffit juste de savoir faire “équipe” avec lui et d’écouter ce qu’il a, à nous dire 😉

J’espère avoir pu vous aider en vous partageant mon expérience. N’hésitez pas à me laisser un commentaire, j’y répondrai avec plaisir 🙂

A la semaine prochaine pour un nouvel article 🙂

2 commentaires

  • Christophe

    Être bien dans son corps ne peut s envisager sans être « bien avec lui ».
    Se respecter et le respecter est j’en suis sûr la clé.
    Nous écoutons souvent les avis d’experts mais nous oublions parfois de nous écouter nous.
    Moi aussi je suis convaincu que le seul régime durable ne peut être appréhendé que par l’écoute de son corps.
    J’admets toutefois qu’il arrive que la voix de ce dernier soit couverte par mes envies ( pas toujours Light) 😉
    Mais en se recentrant sur mes vrais besoins, et en mangeant moins vite, j’ ai réussi à maigrir « sans effort » et surtout à m’aimer plus.😊

    Bises à toutes et tous !

    • admin2568

      Merci pour ton message.
      Je suis totalement d’accord avec toi 🙂 merci pour ton témoignage 🙂 Ecouter son corps doit être la base! Toutes mes félicitations si tu as trouvé la voie pour t’accepter d’avantages aujourd’hui 🙂
      Bonne continuation à toi
      Audrey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *