huile essentille pour lutter contre les poux - homéopathie pour prévenir les rhumes et maladies de l'hiver
Bien-être

Mes astuces pour prévenir les petits tracas de la rentrée :-)

Les vacances sont bel et bien terminées, et avec elles, leur lot d’insouciance… A peine les premiers jours de septembre passés, que nos petits anges reviennent de l’école avec leurs premiers rhumes de la saison, et on prie pour ne pas avoir le droit à un nouvel épisode de guerre contre les poux… Vous voyez de quoi je parle ? 😉  

Pour ma part, je donnerais cher pour pouvoir me télétransporter deux mois en arrière, lorsqu’il faisait encore chaud et que mon seul souci était de savoir quoi apporter pour l’apéro chez les voisins 😉 Oui, mais voilà, la machine à voyager le temps n’existant pas encore, on fait contre mauvaise fortune, bon coeur, et on essaie de positiver 🙂 Grâce à cet article vous connaîtrez mes astuces afin de rendre cette rentrée la plus sereine possible pour vous… 😉

Attention, comme déjà spécifié à plusieurs reprises, je ne suis ni une professionnelle dans le domaine de la santé, ni docteur, ni homéopathe, ni même naturopathe. Mon but est simplement de vous partager mon expérience. N’oubliez pas de demander l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien avant de suivre les conseils de ce billet. 🙂

C’est par ici 🙂

Lutter efficacement contre les poux 

La rentrée scolaire vient à peine de passer, que l’école de mes enfants affiche déjà le panneau qui fait frémir tous les parents : 

“Attention poux”. Ahhhh ! Rien qu’à la vue de ces mots, j’en ai la tête qui me gratte… 😉 

Suivi immédiatement de tous les mauvais souvenirs qui me revenaient en tête – c’est le cas de la dire 😉 – Moi, enfant, assise sur le rebord de la baignoire de notre salle de bain avec un produit qui à la fois me gelait la tête, tout en me brûlant le crâne, entouré d’un affreux bonnet de bain, en attendant que cela fasse “effet”. Puis, s’en suivait l’épreuve du peigne fin qui tirait (“arrachait” serait un terme plus juste 😉 – les cheveux… Et ma mère que je voyais courir partout à changer draps, serviettes et coussins et prier pour que ma soeur ne les attrape pas (ce qui aurait été encore pire que moi, vu son volume de cheveux ;-), mais qui généralement ne tardait pas à arriver… et c’était reparti pour un tour… 🙁 Bref, l’horreur !!

Aussi, je n’allais pas me laisser faire !! 🙂 Opération “prévention poux lancée” !

Déjà, il est important de savoir que, contrairement à une idée très répandue, les poux ne sautent pas. En revanche, ils courent très vite d’une tête à l’autre au moindre contact entre cheveux. 

Aussi, et afin d’y remédier, c’est le moment de faire couper courts les cheveux de vos garçons ! Si votre fille, comme la mienne, refuse d’avoir les cheveux courts, attachez-lui le plus possible : aucune mèche ne doit traîner 😉

N’oubliez pas aussi de prévenir vos enfants de pas s’approcher de trop près de leurs petis camarades… en particulier de ceux qui se gratteraient la tête…. De plus, interdiction d’échanger bonnets ou barrettes. Bon, je vous avoue que c’est plus par bonne conscience que je leur dis ça, que par conviction que mes enfants suivent mes recommandations 😉 

Mon arme ultime : Les huiles essentielles 🙂 Attention, les huiles essentielles sont à manipuler avec  précautions!

Même si les huiles essentielles sont naturelles, elles sont dotées de forts pouvoirs, qui ne sont pas dépourvus de risques. Voici les recommandations à respecter avant toute utilisation : 

  • Ne jamais utiliser chez un enfant de moins de 3 ans
  • Faire toujours un test sur une petite zone et attendez 24h pour voir s’il y a une réaction allergique
  • Bien se référer aux fiches techniques et à la notice d’utilisation de chaque huile
  • Demandez toujours un avis médical avant toute utilisation !!

Cet important rappel étant fait, pour ma part, concernant la prévention anti-poux, j’utilise l’huile essentielle de “lavande fine” ! 🙂 Attention, je dis bien “lavande fine” (et non pas “lavande “classique”, “lavande vraie” ou “lavandin”).

Son odeur incommodant les poux, ils préfèrent aller nicher ailleurs que sur la tête de mes chérubins 😉

Concrètement, comment l’appliquer ? 

  • Quasiment toute l’année scolaire, je mélange, à la noisette de leur shampoing traditionnel, 5 gouttes d’huile essentielle avant de leur appliquer dans les cheveux. Je fais mousser, puis je rince immédiatement.
  • En période “alerte rouge” 😉 – à la rentrée ou lorsque le fameux panneau apparaît, tous les matins avant de partir à l’école, je mets 5 gouttes dans mes mains que je frotte l’une contre l’autre, avant de leur appliquer sur les cheveux. Évitez tout contact avec leur peau (crâne ou visage). N’oubliez pas de bien vous laver les mains après. J’en ajoute aussi 1 ou 2 gouttes dans le bonnet au cas où… Ne prolongez pas cet usage sur une trop longue période.

Et voilà, comment, grâce à ces quelques astuces simples à mettre en place, j’ai jusqu’à présent, réussi à échapper aux poux chez mes enfants 😉 

Les petites maladies de l’hiver

Autre fléau de tous jeunes parents en cette période de rentrée : le début des rhumes, rhino, angines, otites, et autres maladies bénignes en tout genre …. Bref, c’est comme au foot, la saison est lancée et on ne sait jamais à l’avance à quoi s’attendre 😉

Lorsque mon fils ainé a fait sa première année de maternelle, j’étais chaque semaine, durant tout l’hiver, chez le docteur pour le faire soigner à coup d’antibiotiques tellement je ne m’en sortais pas avec ses poussées de fièvre à plus de 39°, voire 40°.

Aussi, lorsque ce fût au tour de ma fille de rentrer à l’école, je me suis dit, qu’on allait faire différemment, et les mettre sous traitement homéopathique tous les deux. Qui sait ? 😉

Je dois dire que la traitement homéopathique est très contraignant : granules à donner plusieurs fois par jours – tous les jours – pendant des mois… 

Mais le résultat sur mes enfants a été spectaculaire, ils n’ont été malades que deux fois et à chaque fois, la fièvre n’a duré que deux ou trois jours sans autre symptôme clinique. Le rêve 😉

Là encore, je vous donne le traitement de fond que j’ai donné à mes enfants (à partir de 3 ans) pour renforcer leurs immunités, mais il ne faut en aucun cas, même pour de l’homéopathie, donner un quelconque traitement sans une visite chez votre pédiatre ou votre médecin traitant !

A prendre 15 minutes avant le repas ou 1h30 après et à laisser fondre sous la langue: 

Tous les matins : 

  • Echinacea angustifolia 5ch
  • Allium cepa composé
  • Drosera Composé
  • Solacy – cachet à base de souffre à faire fondre dans un verre d’eau

Tous les soirs : 

  • Allium cepa composé
  • Drosera Composé

Une fois par semaine, alternez : 

  • Influenzinum 15ch
  • Sulfur Iodatum 9ch
  • Silicea 9ch
  • Aviaire 15ch

Au bout de 4 semaine, vous repartez sur les premiers granulés et ainsi de suite durant tout l’hiver.

En cas de rhume, rajoutez immédiatement pendant 4 jours : 

  • Pyrogenium 9ch
  • coccus cacti

N’oubliez pas de leur nettoyer le nez avec du Sérum physiologique 4 fois par jour. Le but étant d’enrayer le plus vite possible le rhume, pour éviter que cela ne dégénère.

Même si elles sont classiques, ne négligez pas les règles de bases : 

  • demandez à vos enfants de se nettoyer les mains dès qu’ils rentrent de l’école et avant les repas. 
  • Il est important, si ce n’est déjà fait, de leur apprendre à bien se moucher régulièrement et à jeter immédiatement le mouchoir après usage.

Pour les bosses ou coups

L’Arnica Montana en granules fonctionne très bien, en cas de chute ou de bosse – A renouveler dans la journée.

Voilà, maintenant vous êtes paré pour une rentrée sous les meilleurs hospices 🙂 Allez, courage, dans quelques mois, on pourra ressortir les petites robes de l’été 😉

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires, j’y répondrai avec plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *