les énergies du monde les gunas l'équilibre
Bien-être

Comprendre les énergies pour accéder au bien-être

Il y a quelques mois de cela, j’ai assisté à une conférence donnée par un maître spirituel indien, sur  l’ayurvéda (“Ayur” vie, et “Veda” science ou connaissance). L’Ayurveda signifie donc « science ou connaissance de la vie ». 

J’ai trouvé tellement passionnant cette explication du monde qui nous entoure et comment cela influe directement sur notre bonheur, que je me suis dit qu’il fallait absolument que je le partage avec vous ! 

Allez, comme toujours, suivez le guide 🙂

 

Comprendre les énergies qui régissent l’univers

 

Dans la tradition indienne, les énergies sont nommées les “gunas”. 

Nous pouvons distinguer 3 types d’énergies différentes.

  • Le Raja : Cette énergie englobe tout ce qui “force” et “puissance”. 
  • Le Tamas : A l’opposé du Raja, nous avons le Tamas qui représente “la lenteur”, “la lourdeur”.
  • Le Sattva : Enfin, le Sattva est l’énergie entre les deux : c’est « la juste mesure »

 

Vous êtes un peu perdu ? C’est normal 😉 Prenons l’exemple de la nourriture pour comprendre à quoi cela correspond.

  • De la nourriture « rajasique » serait par exemple un gâteau. Une source de sucre importante qui nous fait immédiatement augmenter notre niveau d’énergie, notre tonus, mais sur une courte durée.
  • La raclette et le fast-food constituent de la nourriture « tamasique ». Il s’agit d’une nourriture très – avouons-le trop – riche, qui va nous apporter un réconfort immédiat… Ah l’effet d’un bon hamburger- frites sur le moral… mais attention à la digestion 😉
  • La nourriture sattvique est la nourriture en provenance directe de la terre : le riz, les légumes….Elle nous nourrit, et nous apporte la bonne dose d’énergie.

 

 

Quels sont les effets de ces énergies ? 

 

L’énergie rajasique et tamasique amènent – pour simplifier – des effets secondaires : 

L’énergie rajasique nous stimule fortement dans un premier temps, mais elle comporte aussi “un contre-coup” lors de la descente d’énergie.

De plus, elle peut-être néfaste si on en abuse. Si on reprend l’exemple de la nourriture, la crise de foie peut nous guetter.

L’énergie tamasique, elle, nous plonge dans un “confort immédiat”, mais elle est suivie d’un léger sentiment de mal-être, et d’une forte perte en “vitalité”. 

Par exemple, après avoir englouti une nourriture très riche, nous ressentons un poids sur notre estomac. Je suis certaine que vous voyez de quoi je parle : nous, après un repas trop copieux, avachi sur notre chaise avec le bouton de notre jean dégrafé, en train d’agoniser… plus jamaiiiiiiis 😉

 

 

Et l’énergie sattvique  ?

 

L’énergie sattvique est plus difficile à mettre en place, car elle demande un effort au départ. 

Il y a de forte chances que vous vous laissiez plus facilement tenter par un plat “riche” ou “sucré”, que par une assiette de blé aux légumes du soleil 😉 

Et pourtant, ce repas serait plus approprié pour nous apporter l’énergie nécessaire à une journée d’activité. Les sportifs l’ont bien compris. Avant une compétition, ils mangent des féculents.

L’énergie sattvique est donc une sorte d’idéal à atteindre.

Je vous d’ici votre mine déconfite. Adieu mousse au chocolat et bon cassoulet ? Non, bien sûr. L’idée n’est pas de s’en priver – de toute façon, pour ma part, j’en serais incapable 😉 mais plutôt d’avoir conscience de l’impact qu’ils provoquent sur notre corps. 

En fait, lorsque l’on suit une alimentation équilibrée, on prête inconsciemment, une attention particulière aux énergies qui le composent. Whaou, on connaît certains principes de l’ayurveda depuis des années sans le savoir 😉

L’Homme étant composé de ces trois énergies, il faut autant que possible veiller à une bonne harmonie entre elles.

 

 

Où d’autres retrouve-t-on ces énergies ?

 

Ces énergies sont présentent partout dans l’univers. Prenons un autre exemple – Celui du cycle d’une journée : 

  • Durant le jour, le monde est régi par l’énergie rajasique : le soleil chauffe la terre, fait pousser les plantes… Tout est “activé”.
  • La nuit, c’est l’énergie tamasique qui prend le relais – tout s’apaise – nous compris 😉 et se met au repos pour reprendre des forces en vue du lendemain.
  • Le levé et le coucher du soleil sont des énergies sattviques, à mi-chemin entre les deux autres énergies : c’est l’équilibre.

Le monde – et les êtres vivants qui le composent – nous compris – sont régis par ces énergies. 

Il ne faut pas oublier que chacune de ces énergies est utile à l’autre  : Il serait difficile d’imaginer une existence en permanence sous la lumière du soleil ou uniquement dans la nuit. Nous avons besoin de l’ensemble de ces éléments pour créer un cycle de vie équilibré.

Alors convaincus que les énergies existent et nous entourent ?

Vous allez me dire, c’est très intéressant tout ça, mais à quoi cela peut bien me servir ? 

C’est ce que je vous concocte pour mon prochain article : Comment ces énergies influent sur chaque individu et surtout comment les utiliser pour être heureux ? 🙂

Comme d’habitude, n’hésitez pas à me laisser vos commentaires.

A la semaine prochaine pour la suite 🙂

# énergies # Ayurveda #guna #sattva #raja #tama #épanouissement #heureux #yoga #développement personnel #méditation #harmonie #bien-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *