Comment satisfaire son besoin de reconnaissance?

besoin-de-reconnaissance
Développement Perso4 commentaires sur Comment satisfaire son besoin de reconnaissance?

Comment satisfaire son besoin de reconnaissance?

Nous avons tous besoin de reconnaissance. Elle nous permet de ressentir notre valeur, notre intérêt, et par extension notre capacité à être aimé et à appartenir à un groupe…

Loin d’être une marque de prétention, d’immaturité ou d’orgueil mal placé, cela a un impact direct sur notre confiance et notre estime de soi. Et ainsi sur notre épanouissement tant personnel que professionnel.

A l’âge adulte, nous pouvons parfois ressentir un manque de reconnaissance désagréable à vivre de la part de notre entourage… Nous allons voir d’où vient ce manque et mon secret pour être certain de ne plus jamais en manquer 🙂

Cet article a été réalisé dans le cadre d’un carnaval d’articles inter blogueurs organisé par Nicolas – du blog Developpersaconfiance, dont j’aime particulièrement l’article où il nous partage son aventure à l’autre bout du monde.

D’où vient le manque de reconnaissance ?

arroser-amour-confiance

Le manque de reconnaissance que l’on peut ressentir adulte, prend ses racines dans l’enfance.

Etant petit, les parents doivent aider leur enfant, à remplir leur « réservoir ». A les féliciter pour nos succès, réalisations, compétences, qualités, forces, capacités, aptitudes… Même les plus petites ! A nous encourager aussi, quel que soit les circonstances… et résultats !

Au travers de compliments, mots, actions, et attitudes, les parents permettent de nourrir le besoin de reconnaissance de leur enfant.

Des parents peu démonstratifs, irrespectueux ou trop exigeants peuvent, sans le vouloir, créer un environnement insécure pour l’enfant, mais aussi l’adulte qu’il va devenir. S’en suit, un manque de confiance en soi et un besoin de reconnaissances impossible à combler.

Les personnes ayant lu cet article, ont aussi aimé : Prendre confiance en soi : comment faire ?

Cela peut créer des adultes anxieux, rempli de peurs et sans cesse angoissés sur leurs capacités à réussir. Ou alors perfectionnistes pour « compenser » ce qu’ils pensent leur manquer.

Pour être pleinement épanoui et heureux, un enfant a besoin de sentir l’amour inconditionnel de ses parents.

Par « inconditionnel », j’entends « dans tous les cas. Un parent devrait dire à son enfant : « Que tu aies un comportement « gentil » ou « méchant », que « tu aies une bonne ou mauvaise note, JE T’AIME juste parce que tu es toi dans toute sa diversité, et toutes tes facettes ».

amour-parent-securite

Dans le cas inverse, les enfants risquent de développer des « croyances limitantes »

Et ainsi de penser, qu’ils ne sont dignes d’être aimés qu’à la condition de « réussir », « être gentil »… ce qui est totalement contre-productif en termes d’épanouissement et d’acceptation de soi.

En quoi le besoin de reconnaissance est indispensable à notre vie?

L’importance d’un besoin de reconnaissance comblé

Nous l’avons vu, la reconnaissance est intimement liée à l’estime de soi et la confiance de soi.

La reconnaissance nous permet de développer une image saine et solide de soi, indispensable à notre bien-être et équilibre intérieur.

Elle nous montre notre valeur en tant qu’individu. C’est une véritable clé en termes de développement personnel.

Dans la pyramide des besoins de Maslow – célèbre psychologue américain – le besoin de reconnaissance arrive en avant dernière position, juste avant l’accomplissement de soi.

Un besoin de reconnaissance comblé nous permet de dépasser nos limites, et de sortir de notre zone de confort, avec sérénité.

reconnaissance-de-soi-victoire

Cela confère un sentiment de sécurité. En quelque sorte, c’est comme si une petite voix disait à l’adulte que nous sommes : « Vas-y. Fonce! Tu en es capable. Et quel que soit le résultat, tu seras toujours une personne exceptionnelle. » Génial non ?

Si au plus profond de nous, nous étions persuadés que quel que soit nos actions, réussites ou échecs, pensées et émotions, nous étions des êtres parfaits, le monde nous appartiendrait.

D’où la nécessité d’avoir « un taux » de reconnaissance le plus rempli possible.

Attention cependant à un écueil répandu

Trop souvent, un adulte en manque de reconnaissance va chercher à combler son déficit dans le regard des autres. Il recherche l’approbation ou les encouragements de son conjoint, parents, chef, famille, amis, voisins ou collègues de travail... Or c’est extrêmement incertain.

A l’âge adulte, attendre des autres qu’ils remplissent notre besoin de reconnaissance nous rend dépendant d’un système dont nous n’avons pas le contrôle. C’est dangereux.

De plus, les autres risquent, selon les circonstances, de pointer nos erreurs ou manquements plutôt que de se préoccuper à combler nos failles.

Les personnes qui ont lu cet article, ont aussi aimé : Personnes toxiques, comment s’en protéger ?

Et imaginez si une de ces personnes venait à s’éloigner de vous : divorce, licenciement, grosse dispute ou conflit…. vous risquerez de vous sentir abandonné et sans plus personne pour vous alimenter.

Vous allez me dire, c’est bien joli tout ça 😉. Mais si on n’a pas ressenti cet amour inconditionnel dans notre enfance, et si on peut pas compter sur les autres pour nous l’apporter… On fait comment nous ? Maintenant adulte ? 😉 C’est ce que nous allons voir…

Mon secret pour nourrir son besoin de reconnaissance de façon infinie

Prendre nos responsabilités

Aie ! J’espère que je ne vous perds pas ^^ … Mais il n’y a rien de pire que d’entrer dans une spirale : « je n’ai pas eu de chance enfant,… c’est ainsi… je ne peux rien y faire aujourd’hui... »

Or Si ! On peut toujours faire quelque chose. Déjà, si vous lisez ces mots, c’est que vous avez décidé de changer les choses! C’est un premier super pas ! 😉

Nous devons être acteur de notre vie.

A l’âge adulte nous sommes pleinement responsables de satisfaire notre propre besoin de reconnaissance.

Pour arriver à nourrir son besoin de reconnaissance, rien de plus simple : il suffit de se le donner 🙂 Je veux dire par là, s’octroyer ce que nous n’avons pas reçu enfant – à nous même : De l’amour inconditionnel.

amour-estime

S’aimer, de manière sincère et profonde, est le moyen le plus sûr d’avoir une reconnaissance de soi en béton armé

Pas toujours facile me direz-vous ?

Entre les injonctions « il faut que… », « je dois… », et le petit moulinet qui tourne en boucle dans notre tête « c’est pas assez bien… », « j’aurais dû…« … Nous manquons souvent de bienveillance et de tendresse envers nous-même.

Concrètement, comment on fait pour remplir son besoin de reconnaissance?

Et si on changeait ses automatismes pour une fois ?

Le meilleur des moyens reste… d’essayer ! 😉

Au pire, vous n’y arrivez pas et pourrez recommencer 😉 Au mieux ça change votre vie. Vous ne risquez rien !!

Vous vous levez demain matin et vous dîtes : « Aujourd’hui, je m’accorde un amour inconditionnel quel que soit les circonstances de ma journée ».

Cela donne :

besoin-de-reconnaissance-estime

« Je suis en retard pour aller au travail? » Oui mais « j’ai fait ce que j’ai pu et je reste une personne exceptionnelle malgré tout ».

Du coup « j’ai les cheveux en pétard et mes chaussettes sont dépareillées » 😉 oui mais  » je reste très beau / belle malgré ça. « 

« J’ai loupé tel dossier ou mon patron n’est pas content » oui mais « j’ai fait ce que j’ai pu à ce moment-là, même si je conviens que c’est insuffisant à ces yeux » (pas aux miens), et malgré tout je suis une personne unique et talentueuse.

Si vous avez des difficultés à être bienveillant envers vous-même, imaginez que vous vous adressez, non pas à l’adulte, mais à l’enfant qui sommeille au fond de vous et qui a besoin d’être rassuré.

Avouez que vous ne crieriez pas sur un enfant de 4 ans parce que son dessin est moche ? Vous lui diriez « qu’il est très beau son dessin et qu’il peut être fier de lui ». De plus, il a toute la vie devant lui pour refaire des dessins et s’améliorer 🙂

Faites pareil avec vous. Le maître mot : Bienveillance.

Autre solution : Si vous avez du mal à vous imaginer enfant, faites pareil en pensant à votre meilleure amie en larmes au téléphone qui vous raconterait ses mésaventures…

On est souvent beaucoup plus doux avec les autres, qu’envers soi-même. Utilisez-le à votre avantage 😉

Et prenez du temps pour vous. Pour pouvoir souffler et prendre du recul sur tout cela.

Cerise sur le gâteau 🙂

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi aimé : Comment prendre du temps pour soi ?

succes-cerise

Au début cela demande un effort. Mais après le cerveau est magique. Il enregistre ces nouvelles informations comme faisant partie de notre patrimoine et cela devient un automatisme 🙂

De plus, si vous arrivez à être bienveillant et à vous donner cet amour inconditionnel, et à nourrir votre besoin de reconnaissance, vous donnerez l’exemple à votre entourage, qui fera de même. Super non ? 😉

Comment satisfaire son besoin de reconnaissance ? Ce qu’il faut retenir:

  • Le besoin de reconnaissance est un des piliers de notre épanouissement et influe sur notre bonheur.
  • Il est nécessaire à la constitution d’une bonne estime de soi, et confiance en soi.
  • Un manque de reconnaissance provient souvent d’une défaillance dans notre construction, remontant à notre enfance – ressenti ou réelle.
  • Il est très dangereux d’attendre de son entourage de combler son besoin de reconnaissance à l’âge adulte.
  • La meilleure façon de satisfaire de manière infinie son besoin de reconnaissance est de le satisfaire soi-même.
  • Se donner de l’amour inconditionnel reste le meilleur des moyens pour y arriver.
  • La bonne nouvelle : plus vous serez reconnaissant envers vous-même, plus cela sera facile et plus votre entourage fera de même 😉

J’espère que cet article vous a plu 🙂 Laissez-nous en commentaires la façon dont vous auto-satisfaites votre besoin de reconnaissance. A bientôt 🙂

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à la partager :)

4 thoughts on “Comment satisfaire son besoin de reconnaissance?

  1. Un article tres interessant!
    J’avoue ne pas mettre poser autant de questions. J’ai beaucoup appris avec cet article, merci!

    1. merci à toi patrick 🙂

  2. Je suis convaincu que notre éducation et le cadre familial dans lequel nous grandissons ont une énorme part dans notre relation au sentiment de reconnaissance.

Laisser un commentaire

Back To Top
%d blogueurs aiment cette page :